Lecture : 1 Rois 22/1-18

Avez-vous déjà été victime de la haine ravageuse de quelqu’un ? Oh ! Combien cela est angoissant de se sentir en proie aux sentiments pleins de haine de quelqu’un qui ne désire qu’une chose à votre égard : que le plus grand malheur vous frappe et que vous soyez en proie aux pires souffrances qu’un humain peut endurer. il arrive même que cette personne pense que la mort serait pour vous une délivrance et qu’elle prie le ciel de vous voir « en baver », à l’exemple du cynique Achitophel complotant contre David :

« Je me lèverai, et je poursuivrai David […] Je le surprendrai pendant qu’il est fatigué […] Je l’épouvanterai » (2 Samuel 17/1).

Si telle est la conduite de votre ennemi, en retour, quelle est la vôtre ?

Comment le traitez-vous ? Avez-vous béni celui qui est votre Achitophel ? Et quelle est votre propre attitude envers ceux qui ne partagent pas vos opinions et qui semblent se placer au travers de votre route ?

Avez-vous compris que ceux qui s’opposent à vous ne sont pas toujours vos ennemis et qu’ils peuvent être la main de Dieu pour vous empêcher de courir à votre perte ? Achab haïssait Michée parce que celui-ci n’encourageait pas ses entreprises mauvaises et non spirituelles. mais finalement, la pauvre haine de ce roi déchu n’a rien entamé de la foi triomphante du prophète persécuté.

Tenons bon et aimons les autres, y compris ceux qui sont à tort nos ennemis.

Denis EWOUNDA