L’instant qui passe

Lecture : Jean 19/17-30

De combien de temps disposons-nous en réalité ? Nous l’ignorons ! Il nous est impossible de revenir à hier, et demain reste une inconnue. L’instant qui passe peut être décisif pour chacun d’entre nous. Nous chantons parfois dans nos réunions ce vieux cantique qui dit :

« C’est encore jour de grâce
Pour toi pauvre pécheur.
Saisis l’instant qui passe
Pour venir au Sauveur ;
Avant que l’heure passe
Où ce sera trop tard,
Prends le salut qu’il donne
Et Jésus pour ta part. »

L’instant par excellence qui a transformé le cours de l’humanité est situé au moment précis où Jésus s’écrie :

« Tout est accompli ! »

Aujourd’hui encore, tout est accompli. Puisque personne ne peut disposer à sa guise d’hier ni de demain, l’instant qui passe est celui que Dieu veut pour nous bénir, nous guérir, nous sauver, nous pardonner, nous délivrer et nous aider à nous décharger sur lui de nos lourds fardeaux. Ce petit feuillet est l’instant de Dieu pour ta vie et la mienne. Faisons comme Jésus, qui a su saisir l’instant de la victoire parfaite et la confesser de ses lèvres !

Nous savons que pour qu’une catastrophe se produise, il suffit d’un instant, un instant d’inattention, d’hésitation, de fatigue… Maintenant, il est possible de se décider pour celui qui a tout accompli pour ta vie. Saisis l’instant qui passe, aujourd’hui ! Pour être sauvé, pardonné, délivré, il suffit de l’instant de la foi.

O.H

0 commentaires

Sur le même thème :

Le nom de Dieu est magnifique

Le nom de Dieu est magnifique

« Dans la Bible, le nom est tenu pour constitutif de la personnalité. Cela revient à dire que notre Dieu est magnifique. Quand Manoach dit à l’Ange de l’Éternel : »Quel est ton nom ? », l’Ange lui répondit : « II est merveilleux ». Les contemporains de Jésus, témoins de ses œuvres, disaient : « II fait tout à merveille ».

À cause de Jésus

À cause de Jésus

« Pour Thomas et pour chacun de nous, le sacrifice sanglant de Jésus est devant Dieu.Seul Jésus plaide la cause de notre âme. Devant le trône, il se tient debout. Mon nom est inscrit sur ses mains (Ésaïe 49/16). Éternellement, il vit dans les cieux, intercédant pour moi. Son amour rédempteur, son sang précieux, plaident pour moi.

Pin It on Pinterest