Lecture : Actes 24/24 à 27

« Quand j’en trouverai l’occasion, je te rappellerai ». Quelle erreur de raisonner ainsi ! Cet homme, Félix se croyait maître de sa vie, oubliant qu’elle ne lui appartenait pas.

Chers lecteurs, réalisez qu’au travers de ce simple message, Dieu vous donne encore l’occasion de vous tourner vers lui. Ne commettez surtout pas la même erreur que ce Félix.

Pourtant, Dieu lui a donné du temps : deux ans (verset 27). Cela nous rappelle que Dieu ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, mais il use de patience, ne voulant qu’aucun périsse mais que tous arrivent à la repentance.

De la même manière qu’un jour la porte de l’arche de Noé s’est fermée, un jour la porte de la grâce se fermera aussi. Alors, si ce n’est pas encore fait, ouvrez votre cœur à Jésus, et saisissez l’occasion qu’il vous donne. Ne manquez pas l’occasion d’être sauvés, pardonnés, délivrés.

« Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas votre cœur ».

Aujourd’hui, c’est le mot d’ordre de l’Évangile.

Cyril POUGET