La religion de Caïn

Lecture : Genèse 4/1 à 45

Caïn est le type même de l’homme religieux qui ne cherche pas à connaître ce qui plaît à Dieu mais estime que Dieu devrait se contenter de ce qu’il consent à lui offrir. Voyant que Dieu n’est pas d’accord avec sa façon de voir et n’agrée pas son offrande, il s’irrite contre lui (4/5-6). Il ne semble pas non plus apprécier le fait que Dieu mette l’accent sur son péché (4/7), se considérant probablement comme pas plus mauvais que son frère Abel. Ce refus de repentance va le conduire à devenir meurtrier de son frère :

« Caïn, qui était du malin, tua son frère […] Parce que ses œuvres étaient mauvaises, et que celles de son frère étaient justes (1 Jean 3/12) ».

Au lieu de confesser son crime, il ment délibérément à Dieu, ne manifestant aucune crainte du châtiment (4/9).

A l’ouïe de la sentence de Dieu, il considère que la peine est disproportionnée (4/13).

Au lieu de s’humilier, de se repentir, il va devenir un vagabond (4/12) :

« Le méchant passe dans l’angoisse tous les jours de sa vie […] Il court çà et là pour chercher du pain (Job 15/20-25). »

Et pourtant, Dieu lui conserve sa sollicitude (4/15) en mettant un signe sur lui pour qu’il ne périsse pas.

« Dieu use de patience envers nous, ne voulant qu’aucun périsse, mais que tous arrivent à la repentance (2 Pierre 3/9) ».

Peut-être votre religion est-elle à l’image de celle de Caïn ? Ne voulez-vous pas reconnaître qu’à cause de votre péché, le meurtre du Fils de Dieu a été commis ? Mais en mourant pour vous, Christ vous a obtenu le pardon de son Père et la possibilité de commencer une vie nouvelle.

Bernard KOWALCZYK

0 commentaires

Sur le même thème :

Le nom de Dieu est magnifique

Le nom de Dieu est magnifique

« Dans la Bible, le nom est tenu pour constitutif de la personnalité. Cela revient à dire que notre Dieu est magnifique. Quand Manoach dit à l’Ange de l’Éternel : »Quel est ton nom ? », l’Ange lui répondit : « II est merveilleux ». Les contemporains de Jésus, témoins de ses œuvres, disaient : « II fait tout à merveille ».

À cause de Jésus

À cause de Jésus

« Pour Thomas et pour chacun de nous, le sacrifice sanglant de Jésus est devant Dieu.Seul Jésus plaide la cause de notre âme. Devant le trône, il se tient debout. Mon nom est inscrit sur ses mains (Ésaïe 49/16). Éternellement, il vit dans les cieux, intercédant pour moi. Son amour rédempteur, son sang précieux, plaident pour moi.

Pin It on Pinterest