Lecture : Juges 13/2 à 14

Au temps des Juges, les hommes n’avaient plus de références dans le domaine moral et spirituel, car chacun faisait ce qui lui semblait bon. Voici un couple qui va enfin être enrichi d’un premier enfant. Un ange est venu l’annoncer à l’épouse de Manoach. Cet homme apparemment conscient  de ses futures responsabilités, se trouve devant un grand problème !

Avoir un enfant, c’est bien, ça vous change la vie, c’est un rayon de soleil dans le foyer, c’est la réponse à l’aspiration de tous les couples. Mais comment bien l’élever pour le rendre heureux ? Où trouver les bons conseils ? Qui pourra instruire et former les futurs parents pour cette noble tâche ?
Manoach, le futur père de Samson, y a réfléchi et voilà son appel au secours : « Ah !

« Seigneur que l’homme de Dieu vienne encore vers nous et qu’il nous enseigne ce que nous devons faire pour l’enfant qui naîtra  » (verset 8).

Voilà une belle prière, agréable au Seigneur ! Aussitôt, le Seigneur envoya son ange pour enseigner les futurs parents.
Le Seigneur veut aider tous les parents à bien élever leurs enfants, afin de les rendre heureux ! Encore faut-il lui demander son aide et son conseil dans notre génération désorientée et sans repère. Croyez que les conseils de Dieu sont infiniment supérieurs à tous les conseils humains. Vous remarquerez qu’il les exhorte eux d’abord, à observer tout ce qui avait été prescrit (verset 14). L’éducation des enfants commence par la fidélité des parents à la Parole de Dieu.

Edouard KOWALSKI