Lecture : Matthieu 21/12 à 16

« Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs ».

Dieu a voulu, en quelque sorte, habiter dans un temple.

Savez-vous que Dieu a une maison ? « Sa maison, c’est nous » a dit l’auteur de l’Epître aux Hébreux (3/6). La maison d’une personne, c’est le lieu où elle se sent à l’aise, où l’on peut être en communion avec elle, l’écouter, lui parler. Que de souvenirs dans une maison ! Y pénétrer, c’est connaître l’intimité d’un ami, d’un parent. Toute maison qui nous reçoit est un peu la nôtre.

Mais, peu à peu, tout a été détourné de son but. On a fabriqué des règles humaines où le profit n’est jamais loin. On prétendait servir Dieu, et l’on s’est servi de lui. La destination de la maison a changé, on a pensé plus à ses intérêts qu’à ceux du Seigneur. Jésus, entrant dans le temple, a considéré les marchands et, dans un geste célèbre, les a chassés, avec ces mots sévères : « Une caverne de voleurs ! », voilà ce qu’est devenue la maison de Dieu.

« Vous êtes le temple de Dieu (1 Corinthiens 3/16)» a dit Paul

Soyons sincères, que de choses étrangères ont envahi nos cœurs ! Plutôt que de s’abandonner à de vains regrets, laissons le Seigneur Jésus-Christ y venir avec autorité, non seulement pour mettre le doigt sur ce qui est mauvais, mais pour le faire disparaître, tout simplement, car il en a le pouvoir.

Et la caverne redeviendra un temple.

Gérard FO