Lecture : Actes 22/1 à 6

Paul raconte lui-même comment il et venu à la foi. Qui était Paul ? Un pharisien en Israël.

C’était un juif, convaincu que sa religion était la vérité absolue. Jésus était pour lui un agitateur qui avait été mis à mort trois ans auparavant ; les disciples de Jésus étaient pour lui des gens qui essayaient de tromper le peuple en disant que Jésus était ressuscité, qu’ils l’avaient vu ! Il s’investit alors dans une tâche urgente : faire disparaître de tels menteurs, anéantir cette fausse religion, faire disparaître le souvenir de Jésus. Que se passa-t-il ? Paul voit et entend Jésus. Un dialogue s’ensuit :

« Qui es-tu Seigneur ? Je suis Jésus que tu persécutes ».

Jésus est vivant, et non mort, il est bien envoyé de Dieu.

Tout bascule, tout change pour Paul. Les disciples ont raison et Paul a tort. Ce Jésus est bien le Messie ; et là, du cœur de cet homme jaillit un cri :

« Que dois-je faire ? »

Paul, à l’âge de trente-cinq ans reçoit la foi. Sans se soucier du qu’en dira-t-on, il entre dans une vie nouvelle.

Avoir la foi, c’est changer de vie. Paul a cru en Jésus, sa vie a été transformée, sa foi est devenue éclatante. Lorsque Jean-Baptiste annonçait la venue de Jésus, que disait-il ?

« Repentez-vous, changez de vie, car le royaume de Dieu est proche ».

Deux choses sont indissociables : avoir la foi, et changer de vie. Sans le savoir, tous ceux qui fuient Dieu tournent en rond et, au dernier jour, se retrouveront éperdus devant le Dieu qu’ils auront voulu fuir toute leur vie.

Même si vous êtes chrétiens et que votre vie n’a pas changé, c’est que vous n’avez pas placé votre foi en Jésus comme l’a fait Paul. Il n’est pas trop tard, venez, ayez la foi en Jésus et tout changera dans votre vie.

Paul SKOVAJSA