La culpabilité

Lecture : 2 Corinthiens 7/10

Notre texte fait référence à « une tristesse selon Dieu » qui s’apparente bien entendu à l’expérience de la repentance. Nous savons que la véritable repentance envers Dieu est devancée d’une tristesse, celle d’avoir désobéi à Dieu. Jacques 4/9 décrit cela :

« Sentez votre misère ; soyez dans le deuil et dans les larmes ; que votre rire se change en deuil, et votre joie en tristesse ».

Quand on sait que cette phrase s’adresse à tous les pécheurs, on comprend l’importance de cette expérience.

Néanmoins, elle doit être temporaire, car la repentance produit le salut et la joie. Il y a donc une « bonne » tristesse et une « mauvaise » tristesse (celle que le diable suscite, la culpabilité). Cette dernière produit la mort, le dessèchement, le découragement. Judas s’est senti coupable, mais il n’est pas venu à la repentance, il avait seulement  d’amers remords qui l’ont conduit au désespoir, au suicide, à la mort.

Il nous faut vaincre la culpabilité. Ce sentiment nous place en situation d’échec. Nous avons toujours l’impression de n’en faire jamais assez, de ne pas être à la hauteur, etc. La culpabilité est humaine et charnelle, la repentance est divine et spirituelle. C’est pourquoi la repentance trouve toujours pour issue le pardon de Dieu (Psaume 51/6).

Avant de terminer, je voudrais dire que la culpabilité peut s’enraciner en nous, et ainsi nous marginaliser, nous conduire à l’abattement et dans une forme de « dépression ». Elle peut tout simplement nous empêcher de venir à la repentance en nous amenant à penser « que nous ne sommes pas dignes du pardon de Dieu ». Elle va essayer de nous faire croire que même si Dieu nous pardonne, il y aura toujours un péché qui ne le sera pas, ce qui est totalement faux ! Jésus pardonne tous nos péchés ! Quel grand bonheur !

Le remède à la culpabilité c’est la repentance, vivons-la !

Bernard COLPIER

0 commentaires

Sur le même thème :

Pas de jugement pour celui qui croit

Pas de jugement pour celui qui croit

Toi aussi, tu peux recevoir le pardon de tes péchés, éviter le jugement de Dieu et passer de la mort à la vie, pour cela, accepte le Seigneur Jésus comme ton Sauveur.

Jésus, le bon Berger

Jésus, le bon Berger

Le voleur (le diable) ne vient que pour dérober, égorger… Et détruire ! Considérons cette œuvre maléfique : le voleur d’âme fait tout pour arriver à entraîner les hommes derrière lui dans sa damnation éternelle.

L’image du croyant

L’image du croyant

N’oubliez pas ; chaque matin, de contrôler votre image en vous regardant dans le miroir de la Parole de Dieu !

Pin It on Pinterest