Lecture : Luc 8/28

La présence de Jésus dérange les mauvais esprits. Il faut que l’on soit hors de sens pour croire que Jésus vient pour tourmenter. Pourtant, des milliers de gens disent et pensent cela. Ils fuient le pardon, l’amour de Dieu. Ils ne veulent pas être sauvés. La seule explication, c’est que le diable a aveuglé l’intelligence de ces gens-là pour qu’ils ne voient pas la beauté de Jésus, pour qu’ils n’acceptent pas son amour.

Quelqu’un peut avoir une certaine connaissance de Jésus et pourtant être totalement perdu. On peut savoir que Jésus est le Fils de Dieu sans pour autant l’accepter comme son sauveur personnel. La connaissance intellectuelle ne suffit pas.
Dans notre texte, nous constatons qu’il y avait une mauvaise compréhension chez cet homme. Il s’imaginait que Jésus venait pour le tourmenter. De même, de nombreuses personnes disent : « Je ne veux pas me convertir, car je ne pourrai plus profiter de la vie ». Autrement dit, ils ne réalisent pas que Jésus  est venu pour leur épanouissement spirituel et moral (Marc 6/17-18).

Soyons réalistes, quand l’Evangile touche un cœur, il nous convainc de péché. La Bible nous parle d’un homme qui avait une liaison coupable avec une femme. L’Evangile le reprenait dans  sa conscience. Malheureusement, il a préféré son péché à la vérité. Permettez que je vous pose une question. Etes-vous vraiment satisfait de votre vie sans Jésus ? Et même si vous étiez heureux sans Jésus, est-ce que cela va durer ? Notre vie est courte. Nous sommes des résidents temporaires sur la terre. Il est réservé aux hommes de mourir une fois, après quoi vient le jugement. Etes-vous prêts à rencontrer Dieu ?

Que dit Jésus :

« Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance. Je suis le bon berger, le bon berger donne sa vie pour ses brebis (Jean 10/10 à 11) ».

 

Joseph ATTA N’TIAMOA