Hommes frères, que ferons-nous ?

Lecture : Actes 2/22-47

La question peut paraître étonnante dans son expression mais néanmoins révèle deux grandes réalités :

• Les hommes sont frères car issus d’un seul sang (Actes 17/26).

• Les hommes ont l’habitude de se rassembler dans un lien social pour réaliser des projets, même s’ils sont souvent contraires au plan de Dieu (Genèse 11/1-9)

Aujourd’hui, les hommes se rassemblent en associations dans le domaine humanitaire, social, médical, ou pour légiférer. Ils disent alors : « Que ferons-nous ? »

Peut-être vous-même dites-vous aujourd’hui :

« Que ferons-nous, moi et les miens pour changer cette existence vide de sens ? »

Que penser, que dire, que faire face à la maladie, au chômage, à la souffrance et à la mort ?

Toutes les grandes questions que l’homme se pose trouvent leur réponse en Jésus. En prêchant la bonne nouvelle de Jésus-Christ, l’apôtre Pierre apportait à ces Israélites pieux, un message d’espérance et de salut, et ces hommes ont voulu saisir la grâce de Dieu, posant au prédicateur cette question fondamentale : « Hommes frères, que ferons-nous ? »

Pierre leur répond :

« Repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, à cause du pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit (verset 38) ».

Aujourd’hui, Dieu vous donne cette même parole afin que vous soyez sauvé.

Joël GALLICE

0 commentaires

Sur le même thème :

Le nom de Dieu est magnifique

Le nom de Dieu est magnifique

« Dans la Bible, le nom est tenu pour constitutif de la personnalité. Cela revient à dire que notre Dieu est magnifique. Quand Manoach dit à l’Ange de l’Éternel : »Quel est ton nom ? », l’Ange lui répondit : « II est merveilleux ». Les contemporains de Jésus, témoins de ses œuvres, disaient : « II fait tout à merveille ».

À cause de Jésus

À cause de Jésus

« Pour Thomas et pour chacun de nous, le sacrifice sanglant de Jésus est devant Dieu.Seul Jésus plaide la cause de notre âme. Devant le trône, il se tient debout. Mon nom est inscrit sur ses mains (Ésaïe 49/16). Éternellement, il vit dans les cieux, intercédant pour moi. Son amour rédempteur, son sang précieux, plaident pour moi.

Pin It on Pinterest