Lecture : Actes 2/22-47

La question peut paraître étonnante dans son expression mais néanmoins révèle deux grandes réalités :

• Les hommes sont frères car issus d’un seul sang (Actes 17/26).

• Les hommes ont l’habitude de se rassembler dans un lien social pour réaliser des projets, même s’ils sont souvent contraires au plan de Dieu (Genèse 11/1-9)

Aujourd’hui, les hommes se rassemblent en associations dans le domaine humanitaire, social, médical, ou pour légiférer. Ils disent alors : « Que ferons-nous ? »

Peut-être vous-même dites-vous aujourd’hui :

« Que ferons-nous, moi et les miens pour changer cette existence vide de sens ? »

Que penser, que dire, que faire face à la maladie, au chômage, à la souffrance et à la mort ?

Toutes les grandes questions que l’homme se pose trouvent leur réponse en Jésus. En prêchant la bonne nouvelle de Jésus-Christ, l’apôtre Pierre apportait à ces Israélites pieux, un message d’espérance et de salut, et ces hommes ont voulu saisir la grâce de Dieu, posant au prédicateur cette question fondamentale : « Hommes frères, que ferons-nous ? »

Pierre leur répond :

« Repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, à cause du pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit (verset 38) ».

Aujourd’hui, Dieu vous donne cette même parole afin que vous soyez sauvé.

Joël GALLICE