Lecture : Hébreux 10/35

Qui est digne de notre confiance ?

Nos grands-parents nous disent qu’à leur époque, les contrats étaient rares et moins compliqués qu’aujourd’hui ; on pouvait avoir confiance en la parole donnée. Maintenant, il faut un engagement signé comportant souvent de nombreuses clauses restrictives. Ainsi, un climat de méfiance est bien installé. Pourquoi cela ? Peut-être parce que nous savons que nous sommes tous capables d’entorses à la vérité. Par contre, Dieu ne peut mentir (Tite1/2- 3).

Aussi pouvons-nous lui faire confiance. Se confier en lui, c’est accepter ce qu’il dit, s’y soumettre et lui laisser la direction de notre vie. C’est croire en ses promesses, d’abord pour être pardonné, et ensuite pour être fortifié face aux tensions et aux contraintes de la vie.

La Parole de Dieu affirme, et l’expérience confirme, que la confiance en Dieu est une source :

• De force :

« Ceux qui se confient en  l’Eternel sont comme la montagne de Sion qui ne chancelle pas (Psaume 125/1) ».

• De joie :

« Tous ceux qui se confient en toi se réjouiront (Psaume 5/12) ».

• De paix :

«Tu garderas dans une paix parfaite l’esprit… qui se confie en toi (Esaïe 26/3) ».

• De bénédiction :

« Béni soit l’homme qui se confie en l’Eternel (Jérémie 17/7) ».

• De justice :

« Aucun de ceux qui se confient en lui ne sera tenu pour coupable (Psaume 34/23) ».

« Confiez-vous en l’Eternel à perpétuité, car l’Eternel est le rocher des siècles  (Esaïe 26/4) ».

Guy VIVIER